Florilège

Quel plaisir au printemps de déambuler au hasard des chemins de notre région et de profiter des couleurs et des senteurs que nous offre la flore sauvage (ou pas).

Les champs de lin avec leur bleu si délicat ont laissé place au rouge éclatant des coquelicots ainsi qu’aux frêles graminées qui ondulent dans le vent.

Les sedums ensoleillent les dunes et les murs de leur jaune vif alors que les pâquerettes se fondent dans l’herbe verte parmi les pissenlits.

Les modestes églantines se font discrètes par leur couleur mais se font bien remarquer par leur odeur lorsque l’on passe à côté du buisson.

Comment ne pas être touché par toute cette beauté qui colonise notre campagne en venant titiller nos sens? Les coquelicots ont remporté la palme d’or cette année en faisant s’arrêter de nombreux touristes munis d’appareils photo (ou de portables) le long des routes réthaises. Il faut avouer que l’envie d’immortaliser le moment est bien tentante.

Les roses trémières ont déjà commencé à prendre le relais de toutes ces belles printanières et nous promettent un été multicolore et des venelles pleines de charme… Mais c’est un autre chapitre.